5 chapitres de Eternity publiés… et ensuite ?

Vous vous demandez probablement où on en est maintenant que les cinq premiers chapitres sont sortis. Comme vous pouvez le voir sur la page de lecture, j’ai déjà une dizaine de chapitres de prévus pour toute l’histoire, on en est donc à la moitié environ. Ca peut paraître peu si on considère ce qu’il s’est passé, mais j’ai beaucoup d’idées pour Nanami, et certaines d’entre elles sont très contradictoires.

Septembre ayant été mon mois de vacances, je me suis attelé de nouveau à l’histoire, mais cette fois-ci à plus grande échelle. Désolé de vous décevoir mais le chapitre 6 n’est même pas encore commencé (même si son plan est fait, au moins.) Ce à quoi je suis en train de réfléchir, c’est l’histoire dans sa globalité. J’ai beaucoup d’éléments déjà bien en place et décidés, mais je fais face à un dilemme où je dois faire un choix où chaque option élimine des possibilités de scènes et de situations que j’aurais aimé écrire et vous faire lire. Comme chaque possibilité à ses avantages et désavantages il n’est pas aisé de choisir, et j’en suis encore au stade de la réflexion.

On pourra arguer que j’aurais pu décider de tout ça avant de me lancer dans l’écriture des premiers chapitres, mais jusqi’ici je n’ai pas eu de dépendances directes à résoudre : avec le chapitre 6, on entame les choses sérieuses, notamment le passé de Nanami, son but, mais aussi comment elle va évoluer, et tout cela dépend de ce que je vais choisir de faire.

Je reste très vague, mais c’est pour votre bien !

C’est assez intéressant d’écrire ainsi, on apprend de ses erreurs mais aussi des détails qu’on distille et qui ont une répercussion sur ce qu’on peut écrire dans le futur. C’est un exercice assez délicat et nouveau pour moi, d’où le fait que je prends plus de temps pour réfléchir. Contrairement à Blind Spot où les actions d’Ayako n’avaient que peu de conséquences sur son environnement à part sur sa personne propre, ici les actions des personnages suivent une intrigue bien précise qu’il faut respecter et rendre cohérente. C’est difficile mais très excitant quand on est pas habitué à écrire ce genre d’histoire !

Donc ne vous en faites pas, Nanami n’a pas dit son dernier mot 🙂 Elle sera d’ailleurs au salon Art to Play à Nantes les 19, 20 et 21 Novembre sur le stand de Doujin-Style !